top of page

Art de Vie

La respiration


Accueillir, reconnaître et animer la Vie nous amène aujourd'hui à revoir des fondements manifestes.

Pour prendre de l'élan et même l'envol, sachons nous faire porter par ses éléments primordiaux.


Sans souffle dans nos corps et nos âmes, pas d' expérience.

Retour donc au rapport essentiel avec l'Air, porte de l'éther, et donc de l'éthérisation de nos principes intimes de création. Propos volatiles pour sujet volatile...


Dès la 1ère bouffée d'air du nouveau-né jusqu'au dernier souffle, cet éther nourricier circule en nous comme nous circulons en lui. Recteur et vecteur du mouvement alchimique, il dessine en chacun le chemin de notre futur et de nos relations à la Vie comme notre position vis-à-vis d'Elle.

Le choix ici et de partager cet éclairage sur le moteur naturel qu'est la haute fonction de la respiration.


Ce qui n'est pas considéré se trouve réduit souvent à sa plus rudimentaire expression.

Rapporter une identité et sa fonction à une manifestation profonde lui ouvre le champ de l’évolution infinie. Ce que nous nommons conscience ondule et nourrit ainsi l'océan des vies par l'éther. Malgré la perception personnelle tournant au doute, à la rétraction, au scepticisme avec le lot des autopsies des phénomènes plutôt qu'à la perception aimante de leur nature subtile, il n'y a pourtant nul argument à avancer : respirer est de l'ordre du Vivant intelligent, insaisissable dans toutes ses dimensions.

La volatilité et l'osmose avisée même de cet élément Air ne nous ramènent-elle pas à sa nature et aux fonctions essentielles d'une Intelligence fine et suprême ? Ceci témoigne de sa relation à une conscience plus grande, pétillante et insondable. Voici un aspect de la Vie procurant une belle envolée sur le Souffle Originel qui soigne ses multiples expressions jusqu'au bout de ses cellules.

Celui-là même qui fait pulser et évoluer l'information/lumière dans toutes nos situations physiques et subtiles.

Ce rapport « respirant » apparaît bien plus qu'un acte mécanique biologique, il relève du quantique - Cantique de l'Origine, baignant les champs/chants de nos possibles de transformation permanente.

Nous voilà prêts pour une reconnaissance de cette alchimie...


La fonction, suprême, et ses organes d'application majeurs (poumons) et mineurs (canaux absorption et d'émission) répond aussi à une haute fonction dans le Corps de la Création. Respirer permet de communiquer, d'expanser et de transformer l'énergie/lumière. Il est donc important que ces voies demeurent libres d'interférences, dans les éthers comme dans les corps. Ces derniers oscillent sans cesse au rythme d'autres cycles respiratoires, captables ou non.

Nous sommes nourris par ce vecteur, l'influençons et le propageons.Nos intentions, exprimées comme non avouées, teintent cette substance et modifient alors l'environnement de toute cellule de vie. L'union harmonieuse du sentiment à l'incorporation de l'éther donne des actes de manifestation harmonieuse.

Cette unification, pont de manifestation, permet la cocréation dans les plans de haute densité, notre quotidien.


Respirer pleinement, c'est être et manifester

Préserver la respiration, l'activer, c'est aussi aimer vraiment ; ici commence l'amour du Soi.


L'air nous met en relation instantanément avec les réservoirs d'énergie/lumière et notre environnement. Il s'agit bien d'un accord, d'une alliance toujours reconduite avec une véritable force de Vie qui en a tissé une immense robe. Cet accord est précis et précieux, sacré dirons-nous.

Oui, respirer est un acte d'amour avec la matrice universelle qui nous relie également, nous nourrit, nous expanse et se partage.

Sur chaque inspir, nous nous chargeons d’éléments vitaux pour tous nos corps et à chaque expir, nous communiquons notre intégration (ou non intégration) autour de nous.

La conscience éthérée (volatile) trouve alors par notre biais sa manifestation (conscience matérialisée).

Le moteur de la respiration véhicule les fines particules créatrices (émises par les Grands Êtres créateurs et gardiens des références de Vie) jusqu'aux corps-relais de biologie animée.

Notre pouvoir commence ici ; retour à la case départ : notre DON par cette union, cette alliance avec le Vivant se vit et se lit par la tonalité de notre respiration.

Un art à la portée de tous, un don à déployer... Et pourtant.


Ce don d'animation s'active par la conscience dans tous nos secteurs de vie (santé, créativité, croissance, intimité et service, …) .

L'association de la conscience et de la respiration affine, approfondit et augmente le possible de nos réalisations.

Privilégier et protéger la respiration demeure un acte de noble citoyenneté universelle.

Nous avons toujours le choix subtil de l''ignorer et de se diminuer jusqu'à descendre en asphyxie ou d'honorer notre rapport à l'éther et de partager sa vastitude.


Allons, respirons en pleine conscience !

Et dès l'enfance, permettons le soin de respirer profondément et librement.

L'éther demeure une terre aérienne où tous les germes de vie, soit le siège des premiers et nécessaires ressourcements, assurent la maintenance gracieuse de tout corps. La qualité de l'éther/air, matrice nourricière, reste révélatrice de notre respect envers nous et l'Esprit de Vie. Hésiterons-nous encore à en prendre soin ? Y propulserons-nous les pollutions psychiques et physiques, qui nous reviendront ensuite ? !

La gestion par le respect commence par cette entière considération et par la restitution exhalée de l'élément tel qu'emprunté, voire magnifiée.


La conscience individuelle, collective, se posant sur ce fil relationnel avec attention participe à la dilatation de toute intelligence de Vie, à son expansion, sa plénitude par l'activation de l'ADN, module d'évolution esprit-corps et sceau sacré des alliances de Vie.

L'oxygénation optimale développe les capacités croissantes inhérentes à l'esprit-corps. Le pont relationnel établi rejaillit ensuite sur la vie environnante.

Le calme obtenu, la paix, la sérénité et l'acuité sont inter-reliés à l'acte de respirer.


Choisissons l'atmosphère et la chimie dans lesquelles nous voulons vivre. Teintons chaque inspir, à chaque séquence d'action, d'une ampleur de respiration, donc d'inspiration. Glissons-y les valeurs de la paix et de la sérénité, et plus


Ce pont relationnel se déploie au cœur de l'été où tout est en inspir. Employons ces courants de vitalisation, d'unification, de pacification et d'abondance pour notre bien et le bien de toute vie .


Vivons l'alliance humanéthère !! Soufflons la Vie


Été 2023

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page